Marcel Barbu: l’idéaliste qui passait à l’action

En 1965, le Drômois Marcel Barbu se présente aux élections présidentielles et obtient un résultat désastreux. On n’a hélas retenu de lui que cela. Or, c’était un innovateur plein d’audaces en matière sociale. Dans sa « Communauté de Travail de Boimondau » (les Boîtiers de Montres du Dauphiné à Valence et Combovin) il avait instauré un fonctionnement qu’on lui envie aujourd’hui encore: les décisions étaient largement discutées, les salaires publics, la rémunération tenait compte de l’effort du salarié pour se cultiver, le sport s’effectuait pendant le temps de travail…

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s