Drôme: La noix pour joindre les deux bouts

Pour de très nombreux paysans du Val de Drôme, la noix fut toujours une culture apportant un complément de revenu. Et ça tombait bien: pour boucler les fins de mois, il fallait additionner toutes les rentrées possibles. A présent, net changement: les cours de la noix sont favorables et ce qui rapportait quelques sous en ramène davantage.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s